La photographie prétend de restituer une expérience visuelle des territoires esthétiques, comme des lieux « dédiées à des usages ludiques, hédonistes, festifs et interactifs qui redonnent à la ville fonctionnelle sa
dimension sensible ». Le regard s’arrête sur les espaces périurbains, infra-urbains accueillant des phénomènes d’esthétisation à la fois conventionnels à la fois imprévus.

Projet de communication pour le séminaire doctoral Territoires Esthétiques

direction artistique Giaime Meloni
photographies Giaime Meloni
graphisme Roberta Donatini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *